• Espace exposant

  • Badge visiteur

  • Liste des exposants

  • Industrie infos

  • Trophées

  • Facebook

  • Twitter

Retour à la liste

L'industrie veut séduire les jeunes!

Publié le vendredi 17 janvier 2014 à 14H00

 

 

Un plateau productique et un campus des métiers de métallurgie et de plasturgie ont été inaugurés au lycée Condorcet, pour attirer les étudiants.

 

Les métiers de l'industrie ne sont pas toujours séduisants aux yeux des élèves. Le lycée Condorcet a investi et modernisé ses équipements pour polir l'image de ce secteur d'activité qui recrute et pour attirer des étudiants. Un « campus des métiers et des qualifications en métallurgie, plasturgie et du pôle productique » a été inauguré, mardi dernier.


Le plateau productique du lycée a reçu un coup de jeune grâce à un investissement du conseil régional de 1,1 million d'euros dans cinq nouvelles machines à l'ambition industrielle. « Maintenant, on est peut-être mieux lotis que certains industriels », plaisante Christophe Picard, un des quatre enseignants qui intervient sur le plateau.


« On a des moyens plus récents et plus modernes. » Ces grosses machines, notamment des fraiseuses, sont arrivées depuis plusieurs mois et servent à fabriquer des composants qui iront dans des moteurs automobiles, des chauffe-eau et toutes sortes de pièces métalliques de pointe. On trouve même des mini-tables de billard…

« Attirer des jeunes »

 

« C'est surtout pour changer l'image de l'atelier et du technicien », argue-t-il, « pour attirer des jeunes vers ces métiers ». Certaines sections, comme celle du BTS, ne sont pas toujours au complet. Bruno Quinzain, chef de travaux, le confirme : « Avant d'augmenter les effectifs, il faut arriver à les maintenir… »


Pourtant, le secteur de l'industrie peine à recruter et trouver des candidats, selon des représentants d'industries partenaires venus à l'inauguration. « Il y a beaucoup d'offres d'emploi auxquelles on ne peut pas répondre », ajoute Christophe Picard. Rejoint par Bruno Quinzain : « 40 étudiants sortent avec un BTS chaque année, il en faudrait au moins le double. » L'industrie mécanique et métallurgique, d'après Claude Gewerc, représenterait « plus de 10 % de l'emploi salarié picard, soit 2 % de plus qu'au niveau national ».

 

Le plateau fait partie du campus des métiers qui, visuellement, n'a rien à voir avec un campus universitaire. Néanmoins, son principe s'en rapproche d'après Bruno Quinzain, vu qu'il s'agit d'un réseau qui repose sur le travail en commun avec d'autres établissements, comme l'Insset, des lycées d'Albert, d'Hirson, de Laon… Le site est ouvert à tous, à tous les âges, notamment par l'intermédiaire du Greta. Une demande a aussi été formulée pour créer une licence professionnelle en productique. Des initiatives qui s'inscrivent dans le projet de créer un pôle universitaire.