• Exhibitor space

  • Visitor badge

  • Exhibitor List

  • Industrie infos

  • Trophées

  • facebook

  • Twitter

Tuesday 01 April

Emmanuel Marie en


Qu’est-ce que L'ISO 22514-7 et quels sont les objectifs d’une telle démarche ?

La norme NF ISO 22514-7 traite de l'aptitude (ou capabilité) des processus de mesure dans le cadre du suivi de production, c'est à dire de la Maîtrise Statistique des Processus (MSP ou SPC). Elle a pour objectif d'estimer cette aptitude en prenant en compte, ce qui n'était pas le cas auparavant à l'aide des normes équivalentes, les problématiques majeures de l'influence de l'objet mesuré et de la variation de température dans le calcul de l'incertitude.

Une PME sera-t-elle aussi concernée par cette démarche qu’une multinationale ?

La démarche d'application de cette norme reste simple, et représente un guide pas-à-pas de réalisation de l'étude. C'est en cela qu'elle est particulièrement adaptée aux PME, autant qu'aux multinationales.

Quelles sont les différentes démarches à accomplir pour mettre en œuvre cette norme ?

La mise en place de la démarche reste très simple, le prérequis étant de se fournir la norme auprès de l'AFNOR. A la lecture de la norme, un accompagnement léger peut être utile après avoir été sensibilisé à la pratique de la métrologie industrielle.

Comment la mesure aujourd’hui intègre-t-elle la production et en quoi diffère-t-elle d’un contrôle traditionnel ou des moyens de mesure d’hier ?

Le besoin de mesurer au plus près de la production est en pleine évolution aujourd'hui pour toutes les industries. En effet, ce besoin est motivé par la nécessité de maîtriser la conformité de production avec le plus de réactivité possible. Pour répondre, plusieurs challenges se posent. La science métrologique peut-elle être sous-traitée à des non spécialistes dans de bonne condition d'application? Est-ce que les contraintes liées à l'environnement de production permettent la mesure? De nombreux retours d'expériences positifs sont déjà disponibles.

Quels sont les bénéfices d’une telle démarche pour une PME ? Les gains que génère la mesure, s’évaluent-ils, avant tout, en termes de productivité ?

En effet, comme on vient de le voir la production a besoin de la métrologie. Si la production est capable d'intégrer une partie du service métrologie dans ses processus, alors il y a prise d'autonomie et gain de temps! Le prestataire "production" a la pleine maîtrise de sa qualité.

S’adapte-t-elle à tout type de production, petites séries ou pour de la production automatisée à plus forte cadence ?

La métrologie en production trouve tout son intérêt pour les processus sur lesquels il est possible d'agir en cas de dérive. La dérive peut être réversible avec une fluctuation de la moyenne, ou irréversible dans le cas d'une usure d'outil par exemple.

Comment ce concept devrait-il évoluer dans les prochaines années ?

De nombreux fournisseurs de la métrologie ou de la gestion des mesures métrologiques apportent toutes leurs technologies pour répondre aux besoins d'innovation. Comme toute innovation dans un contexte de concurrence mondiale accrue, ce sont les acteurs les plus performants qui perceront. Il y a encore beaucoup à inventer dans ce domaine avec
pour objectif: toujours améliorer la réactivité en production pour diminuer les coûts et améliorer la Qualité!